ANIM'ART

 

Accueil

Serge Lombard

Ecrits du sculpteur

La galerie

Henrianne van Zurpele : une vie consacrée à l'art animalier

Expositions passées

Expositions futures

La presse en a parlé

Catalogues

Nos liens

Médaille d'art Buteo augur

Nous écrire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute reproduction des oeuvres, des photos et des écrits présentés
sur ce site est interdite sans l'autorisation manuscrite et signée de et par leurs auteurs :

hvz.sl-anim-art@orange.fr

 

Serge Lombard

(26 Août 1954 - FRANCE)

Sculpteur en taille directe

Photo Serge Lombard
© Henrianne van Zurpele


Accouplement de crapaud - 1993,
en marbre jaune de Sienne


.

Moineau qui a trop lu Charles Perrault,
en bois de Sorbier, H 13 x L 24 x Pr. 6,5cm

   Sculpteur en taille directe, peintre,dessinateur,autodidacte.

    Débute la sculpture sur bois en 1979, sur pierre douce en 1983 et sur pierre dure en 1986.

    Travaille l'anatomie du visage et le moulage à l'école des Beaux-Arts de Grenoble de 1987 à 1988.

 Entreprend la sculpture animalière en 1988.

    Commence une formation de tailleur sur pierre en 1989 et travaille en tant que tel à la Cathédrale de Rodez, en 1990. Sous l'égide de la Société d'encouragement aux Métiers d'Art, il œuvre comme ornementaliste en Touraine et Berry, en 1992.


Tête de Loup, en calcaire urgonien du Vercors.

    A participé à de nombreuses expositions de groupe ou en solo, depuis 1989, tant en France, qu’en Belgique, en Suisse ou aux Etats-Unis d’Amérique, entre-autres aux Museum d’Histoire Naturelle de Bruxelles (B), de Bourges, d’Orléans, de Tours et de Grenoble, au Musée des Minéraux et de la Faune des Alpes de Bourg d’Oisans (F), au Musée du Marbre de Rance (B), au Salon National des Artistes Animaliers de Bry-sur- Marne (F), à la Galerie l’Univers du Bronze à Paris, à ANIM’ART à Bruxelles (Galerie Bortier-B), à Méaudre et à Paris (F).

    Est titulaire de plusieurs distinctions et certaines de ses œuvres font partie de collections privées en Allemagne, en Argentine, en Belgique, en France, en Suisse et aux Etats-Unis d’Amérique.


Mésange huppée, sur pieds travaillé 
"maniéré, ajouré" dans le style art déco, 
en bois d'if couleur brun-rouge,
H 21 x L 7 x Pr. 7,7cm

    Ce « traîne buisson », sculpteur talentueux, semble être issu tout autant du Moyen- Âge que de la Renaissance. Il raisonne et déraisonne avec un humour qui surprend ou dérange. Naturellement philosophe, il est resté un enfant que tout émerveille. Autodidacte, puriste, il a dessiné très tôt et débuté la sculpture bien plus tard, à l’âge de 29 ans, doutant encore du pouvoir de ses mains. Ses outils, à peine acquis, sont restés inertes deux années auparavant, le temps de s’apprivoiser mutuellement : « On entre en sculpture comme en religion », dit-il. Dompteur des matières, des plus nobles aux plus ingrates, il leur donne vie, maniant chaleureusement le ciseau, le burin ou la boucharde, avec dextérité, une grande finesse, une douceur incomparable et une sensibilité exacerbée. Eternel observateur de la nature et de ceux qui l’habitent, il est en quête permanente d’impressions autant que de substances. Il transpose sa passion pour la faune, la flore et l’humain à travers les pierres, les bois, le bronze, la terre, ou tout autre matériau. Il apprécie également de réaliser des gravures, de dessiner, de peindre et d’écrire.


L'atelier "Bois". 
© Photo Henrianne van Zurpele


Couple de Grèbes huppées, en bois de sorbier,
H 26,5 x L 59 x Pr. 20cm - 1Kg 200






L'atelier "Pierre". 

© Photo Henrianne van Zurpele


Tête de mouflon
en calcaire urgonien du Vercors.


© S. Lombard 1987 - Photo St. Salberter

    Sculpteur hors du commun, quelque soit la matière, expert en orfèvrerie pétrographique, ne travaillant que les pierres sauvages cueillies dans la nature, comme dans les rebuts des carrières, il a repris, depuis l’année 2005, la représentation d’êtres humains, qu’il sculptait à ses débuts, et s’est aventuré dans la réalisation d’objets très divers, sans compter les moyens de locomotions... Chacune de ses sculptures représente un nouveau défi qu’il se plait à mener au-delà du possible.

    Dans le domaine des bas reliefs, le Vercors lui doit les plaques commémoratives de la dernière vision d’un ours à Saint-Martin en 1937 (malheureusement victime de vandalisme), et de la disparition de Robert Beck (2005), ce défenseur passionné de la Nature et du Vercors.

Au fil des ans, Serge Lombard a essaimé quelques ouvrages dans cette superbe région vercusienne : A Autrans, au lieu-dit « La Molière », existe le «Pas de l'Ours », c'est un petit chemin abrupt sur les pierres duquel il a sculpté, en 1997, de superbes traces de pattes d'ursidé.A Darbounouse, sur les Hauts Plateaux, une tête de Bélier, surplombe la porte d'entrée de la Bergerie de Gerland-La Coche.A Villard-de-Lans, en 1997, il a conçu à la demande d'une association villardienne « Le Chemin des Traces » tout au long duquel il a sculpté, dans les pierres au sol, 136 traces d'écureuil, de belette, de renard, de chevreuil, de lièvre qui ont été restaurées en 2010 ; celles du loup et de l'ours ont été ajoutées en 2011. Un plan explicatif est disponible au prix de 5 €, hors frais d'expédition. A Vatilieu, la Commune a organisé en 2009, un symposium, pour lequel Serge Lombard a créé une sculpture monumentale intitulée « Déesse de la fécondité des collines du Grésivaudan ». Elle a été vandalisée en 2012 mais il a réussi une rénovation invisible. A Méaudre, à l'occasion de « La fête du Bleu » le Maire, Pierre Buisson, et les membres du Conseil Municipal, lui ont commandé un bas-relief en lauzes méaudraises, consacré, recto-verso, aux vaches ; « Les pies centrent » a été inauguré le 30 juillet 2011.A Villard-de-Lans, la Mairesse, Madame Chantal Carlioz, et les membres du Conseil Municipal, ont fait un appel à projet concernant l'aménagement du rond-point des Geymonds, sur le thème de l'emblème local, l'ours ; c'est sa proposition de création d'une « famille d'ursidés », en calcaire urgonien du Vercors, qui a remporté les suffrages. Maelina, la femelle, Tilda son oursonne et Tilou son ourson y ont été installés le 30 novembre 2012. Le mâle les a rejoind au début de l'automne 2013.

 

 

   
    Il se laisse toujours guider par son instinct : « chez moi, l’instinct ne secrète pas les attributs d’une brute épaisse, mais le don de débrider la sensorialité latente du matériau pierre ou bois, celui de révéler le subtil qui réside au cœur du rustre, du frustre, par écoute de ce qui sourd de ces ingrédients de genèse, sans calcul ».


Henrianne van Zurpele
Attachée de presse
Journaliste

photo 4
Serge Lombard - (©1995 - Mme Rouillon)


Ragondin, en ardoise de l'Orne, avec pyrite,
33 x 12 x 6 cm. Existe en bronze
(12 
exemplaires numérotés).



© S. Lombard 2005 - Bronze 30 x 21,2cm



Extrait du
Catalogue raisonné des oeuvres de Serge Lombard, en préparation. Si vous êtes intéressé par sa parution, n'hésitez pas à nous contacter.

La qualité des photographies est volontairement réduite.
La mise en page n'est pas celle du catalogue raisonné à paraître.

Vous possédez une œuvre de Serge Lombard et vous n’avez pas reçu notre courrier concernant sa figuration dans ce futur catalogue, veuillez bien avoir l’obligeance de nous contacter : hvz.sl-anim-art@orange.fr.

Vers la galerie


CONTACT :
Henrianne van Zurpele
Attachée de presse

Résidence "Les Genêts"

2, place de l'église - B30
F - 38680 Rencurel
hvz.sl-anim-art@orange.fr


© 2003-2015 : ANIM'ART, Henrianne van Zurpele (textes et images), Serge Lombard (sculptures et photographies), Eric de Wallens (pour certaines photographies – www.objectifmag.be), Stephan Salberter (certaines photographies) et PHOTO LAB (F-38250 Villard de Lans).
Réalisation, conception : Gérard de Wallens.
Actualisation 2015 : Henrianne van Zurpele